Atlas

ATLAS



LES PLATEAUX


Au centre d’Athas se trouvent les Plateaux, une bande de terrain relativement plat, généralement aride, chaud et désolé. C’est là ou la civilisation des anciens prospérait, au moins si nous pouvons en juger par les ruines laissées. C’est à cet endroit qu’aujourd’hui les restes de la civilisation s’accrochent à quelques oasis verdoyants.
Les Plateaux sont le plus vaste creuset d’échange d’Athas, où les différentes cultures de nombreux peuples sont forcées de se mêler et de s’affronter.


LES CITES-ETATS

Sur Athas, la vie sociale se concentre dans les cités-Etats. On en compte sept dans la partie explorée. Chacune est soumise à la tyrannie d’un Roi-Sorcier, assisté par de hauts fonctionnaires dévoués que l’on nomme arkhonte. Les nobles vivent de leurs richesses en exploitant les esclaves, tandis que les hommes libres, artisans ou petits marchands, essayent vaille que vaille de prospérer.

Balic
Draj
Gulg
Nibenay
Raam
Tyr Urik


LES VILLAGES

Il existe des centaines de villages sur les Plateaux, mais leur durée d’existence est généralement courte. Quelques-uns peuvent être considérés comme étant plus ou moins permanents :

  • Altaruk : avant-poste fortifié au service des maisons marchandes.
  • Ledopolus Nord et Sud : deux villages nains se faisant face sur les deux rives d’un estuaire de pulvre et qui s’obstine chacun à vouloir construire un pont jusqu’à l’île centrale de Ledo.
  • Makla : village-satellite d’Urik servant de camp de base aux esclaves des mines d’obsidienne.
  • Point-Salé : village d’esclaves enfuis réputé pour ses troupes théâtrales.


LES OASIS

Athas est un monde aride, mais pas totalement dépourvu d’eau. Les oasis les plus grandes et les plus sûres sont marquées sur la carte de la région de Tyr. Voici quelques-unes des plus particulières :

  • Aigues-Noires : oasis aux eaux empoisonnées, hantées par les spectres de ceux qui sont morts en les buvant.
  • Le Bassin de Grak : l’eau est potable, mais il vous faudra payer pour la boire.
  • Le Lac des Rêves Dorés : on discerne au fond, des tunnels qui mèneraient à une ville engloutie.
  • L’Oasis Perdue : geyser d’eau douce au milieu d’une plaine salée.
  • Le Palais de Boue : des torrents d’eau se déversent en permanence des fenêtres qui s’ouvrent au sommet du palais.
  • Puit-Amer : ce nom ne vient pas du goût de l’eau mais de la déception des nains qui s’attendaient à en trouver beaucoup plus lorsqu’il creusèrent le puits.
  • Source d’Argent : elle ne porte pas ce nom à cause de son eau mais plutôt parce que l’argent afflue dans les poches du chef elfe qui contrôle l’oasis.
  • Le Trou-au-Lac : ne souillez pour rien au monde ses eaux cristallines.


LES RUINES

Il y des ruines partout sur Athas, vestige d’une époque depuis longtemps passée et peut-être plus clémente.

  • Bodach : ruines immenses de ce qui fût sans doute l’une des plus puissantes cités des anciens.
  • Fort-de-l’Arche : bourg en ruine partiellement enfoui sous les sables. Sous l’action du vent, chaque quartier se trouve alternativement couvert et découvert.
  • Giustenal
  • Kalidnay : ruine d’une opulente cité aujourd’hui remplie de cadavres surpris par la mort.
  • La Tour Morne : du sommet, une lanterne magique jette sa lumière verdâtre sur la Mer de Pulvre.
  • Yaramuke : une ancienne cité-état rasée et maudite par le Roi Hamanu d’Urik.


LES MERVEILLES NATURELLES

Ne laissez jamais dire qu’Athas est un monde monotone et ennuyeux. C’est un monde parsemé de merveilles naturelles intéressantes et magnifiques.

  • La Couronne Fumante : ce volcan assoupi surplombe le Lac des Rêves Dorés.
  • Le Creuset du Dragon : ce vaste bassin s’est formé quand le Dragon naquit, arrachant son corps de la roche vivante.
  • L’Erg sans Fin : des dunes à perte de vue.
  • Grande Plaine d’Ivoire : immense plaine de sel où la réverbération du soleil suffit pour vous faire cuire la cervelle.
  • Grand Erg : le plus vaste désert de sable de la zone explorée.
  • Les Montagnes du Mekillot : leur forme évoque un gigantesque mekillot rampant sur le désert.



LA MER PULVERULENTE


A l’est des Plateaux se trouve un énorme bassin submergé nommé la Mer Pulvérulente. Cette région est remplie de minuscules particules de poussière et d’alluvions que le vent à charrié dans cette vaste dépressions pendant des milliers d’années : la pulvre.
Par temps calme, la Mer Pulvérulente ressemble à une plaine sans fin de poudre nacrée, couverte de dunes façonnées par le vent, parfois similaires à des vagues gelées. Mais habituellement, elle n’est même pas visible : la brise la plus légère lève un manteau argenté de poussière qui s’accroche à la surface comme un brouillard. Il devient alors impossible de dire où l’air chargé de poussière se termine et où le lit de pulvre s’achève.


LES ILES

La Mer Pulvérulente est remplies d’îles, accessibles seulement aux créatures volantes ou aux géants (en pataugeant dans des voies où la pulvre s’est tassée à environ 4m50 sous la surface).

  • Ledo : rocher solitaire habité par un clan de géants régulièrement embêtés par les nains des villages de Ledopolus nord et sud.
  • Le Palais du Dragon : “Palais” ne signifie pas construction, mais fait référence à la partie supérieure de la bouche (notez que cette île se trouve là où commence l’Estuaire de la Langue Fourchue).
  • Le Chant de Sirène : bouchez vous les oreilles où vous finirez noyé dans la pulvre.
  • Vacillante : au centre de l’île se dresse les ruines d’une cités où il parait que les fontaines, toujours intactes, irriguent les alentours.
  • L’Ile au Lac : un grand volcan endormi chauffe les eaux du lac.


LES MERVEILLES NATURELLES
  • L’Estuaire de la Langue Fourchue : ce canal rempli de poussière est long de plus de quatre cents kilomètres, et constitue l’un des principaux obstacles aux voyages entre le nord et le sud des zones australes des Plateaux.



LA CORDILLERE


A l’ouest des Plateaux se dresse l’imposante masse de la Cordillère. Des collines mi-saboneuses mi-rocailleuses montent vers des canyons tordus et abrupts qui viennent finalement buter sur les montagnes elles-mêmes.


LES MERVEILLES NATURELLES
  • Le Versant Forestier : on dit que si un voyageur réussit à franchir le sommet de la Cordillère, il pourra appréhender un paysage à lui couper le souffle. En dessous de lui, une jungle immense et humide remplira son champ de vision, mais qu’il prenne gare , car il entrera alors dans le territoire des halflings anthropophages.



L’ARRIERE-PAYS


L’Arrière-Pays forme une région qui se situe au delà de la Cordillère et où personne ne serait vraiment jamais allé. Il semble qu’on y trouverait juste une vaste plaine de landes rocailleuses ou de savanes, dénuée de vie intelligente, qui s’étendrait à perte de vue.


LES MERVEILLES NATURELLES
  • La Montagne de la Couronne du Dragon : seule particularité de l’Arrière-Pays, une chaine de montagnes noires et solitaires visible au loin.

Atlas

Dark Sun Pils