Home Page

Le Journal du Vagabond


Vidéo d’Introduction


Je vis dans un monde de feu et de sable. Le soleil cramoisi dessèche la vie de tout ce qui rampe ou vole. Les tempêtes de sable arrachent la végétation de la terre stérile. Des éclairs tombent du ciel sans nuage et le grondement du tonnerre se fait entendre sans raison à travers les vastes plateaux. Même le vent, sec et desséchant comme un four, peut faire mourir un homme de soif.

C’est une terre de sang et de poussière, où des tribus d’elfes sauvages jaillissent des plaines de sel pour piller les caravanes solitaires, où de mystérieux vents chantants entraînent les hommes vers une lente suffocation dans la Mer Pulvérulente, et où des légions d’esclaves se battent pour quelques boisseaux de grain pourri. Le Dragon dépouille des cités entières, pendant que des rois autoproclamés abusent de leurs armées pour élever des palais criards et des tombes de mauvais goût.

Ceci est mon foyer, Athas. C’est un endroit aride et morne, une terre désertique avec une poignée de cités austères qui s’accrochent précairement à quelques oasis dispersées. C’est une terre brutale et sauvage, assaillie par les querelles politiques et les abominations monstrueuses, où la vie est sinistre et courte.

-Le Vagabond


ATHAS EN CHIFFRES


2.500.000 kilomètres carrés : Surface estimée du désert, pour la seule partie explorée.

1.000 mètres : Hauteur à laquelle une violente tornade peut emporter un homme.

65° Celsius : Température relevée en plein désert à la fin de l’après-midi ; dans les montagnes, elle chute la nuit jusqu’à -20°C.

50 jours : Durée des plus terribles tempêtes de sable.

30 mètres : Rayon de la zone dans laquelle un profanateur tue la végétation lorsqu’il lance un sort de haut niveau dans une lande rocailleuse.

10 ans : Intervalle moyen entre deux pluies sur la majeur partie d’Athas.

10 tonnes et 6 mètres au garrot : C’est le gabarit des mékillot qu’on attelle par couple au chariots-forteresse.

2 contre 1 : Rapport entre le nombre d’esclaves et de citoyens dans le ville de Tyr.

1 : Athas abrite un seul dragon. C’est plus qu’assez. Le Dragon utilise la magie de façon si obscène qu’il draine toute vie à des lieux à la ronde : la végétation tourne au charbon, les troupeaux se dessèchent au bord des pistes, les cadavres jonchent les rues des villes…

0 : Il n’y a sur Athas aucune rivière digne de ce nom — mais on y trouve des cours d’eau qui s’assèchent au bout de 80 km maximum.

Home Page

Dark Sun Pils